Romy – Articles de presse

Romy Schneider - EB1

fbf06-4194811858-9

Romy Schneider - EB2

Note. – L’émission « Entrée libre  » de Claire Chazal a été diffusée ce mercedi 19 septembre.

cc

Corse Infos – Portrait d’Emmanuel Bonini

Corse Infos Grand Format

Même article – Grands caractères

Corse Infos Grand Formatxbdef1.jpg

bdef2

Sources : Corse Infos (Marie-Lise Cuissard) – Emmanuel Bonini

Romy : Une histoire simple ?

fi

Ecoutez l’émission de Laurent Goumarre (43 minutes) en cliquant sur le lien ci-après.
N’oubliez pas ensuite de faire démarrer l’émission dans l’écran obtenu, en cliquant
sur la flèche
fi2
https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/dd9b14fd-3c9b-4f4c-9972-534aa1ec8a22

Cliquez ici pour lire l’article : « Romy Schneider : fatalité et paradoxes ».

fi1

Romy Schneider – Fatalité et paradoxes

717-VRqSaQL« La véritable Romy Schneider » est sortie ce 29 août dans toutes les bonnes librairies.

Qui ne se souvient du talent et de la personnalité de Romy Schneider ?

Romy Schneider n’a pas vingt ans lorsqu’elle obtient une notoriété internationale, grâce à son rôle inoubliable dans Sissi. Enfermée dès lors dans des emplois stéréotypés, elle va devoir lutter pour casser son image. C’est la France qui va finalement offrir à Romy l’épanouissement professionnel auquel elle aspirait. De « La Piscine » à « La Passante du Sans-Souci » en passant par « César et Rosalie » », « Le Train » ou « Le Vieux Fusil », la comédienne va révéler toutes les facettes d’un talent unique.
Sa vie privée ne sera pas du même ordre. Tourmentée et extrêmement vulnérable, Romy mène sa vie sans tiédeur ni concessions et cette soif d’absolu va la conduire au désastre. Abandons, trahisons, escroqueries, rien ne lui sera épargné. En manque continuel d’affection et incapable de se remettre en question, elle cherchera son salut dans l’alcool et les « médicaments », jusqu’à la mort tragique de son fils de quatorze ans, qui aura raison de ses dernières forces. De nombreux témoignages, documents inédits éclairent d’un nouveau jour le destin de cette immense actrice qui revit dans cet ouvrage telle qu’elle ne cessera jamais d’être : fière, libre, rayonnante et profondément malheureuse.

Cette biographie richement illustrée est une réécriture presque totale de l’édition de parue en 2001 qualifiée  par une lectrice de bouleversants, qui vous remue ; vous en sortez atteint par tant de douleurs. L’édition de 2018 – totalement remaniée – contient des chapitres supplémentaires et non des moindres. On ne peut, dès lors, pas vraiment parler d’une réédition au sens stricte du terme.

Emmanuel Bonini est actuellement à Paris pour la promotion de son livre. L’auteur a déjé été filmé pour le 13 heures de Pierre Pernaut, ainsi que Entrée Libre de Claire Chazal (ces émissions seront probablement diffusées le 22 ou 23 septembre). Il a été l’invité de Le nouveau Rendez-Vous de Laurent Goumarre et des émissions sont prévues chez Michel Drucker, Bernard Pivot et Stéphane Bern… Des papiers vont également sortir ! Autrement dit, le livre est lancé !

IMG_41891

Joséphine Baker – Vente d’une correspondance autographe inédite

XVM0132df44-66ba-11e5-80cd-0bae2b3345c5.jpg

Joséphine Baker et son quatrième mari, Jo Bouillon. Crédits photo : T. Bodin 

Une correspondance autographe inédite est mise en vente, le 26 novembre, à Paris. Enquête sur une artiste qui a défrisé la France.

Les stars du show-biz le fascinent. Édith Piaf, Dalida, Brigitte Bardot, Tino Rossi, Mireille Mathieu, Sylvie Vartan, Joséphine Baker: Emmanuel Bonini a écrit une biographie sur chacun. «À chaque fois, j’ai  mené l’enquête , pour rétablir une vérité que je n’avais pas trouvée», souligne-t-il. Ainsi est parue La Véritable Joséphine Baker aux éditions Pygmalion, en 2000. Sa passion pour elle est née le jour où il l’a vue à Bobino. Emmanuel Bonini raconte : «C’était en 1975. Son dernier spectacle. J’avais 10 ans. Je l’ai rencontrée trois semaines avant sa mort.» C’est un fan. Durant quarante ans, il a traqué tout ce qui a pu lui appartenir, costumes de scène, portraits, photos, livres, manuscrits. Mais c’est fini.

«Je suis arrivé au bout du voyage», affirme Emmanuel Bonini. Le 26 novembre, il va se séparer d’une centaine de souvenirs de Joséphine Baker aux enchères, chez Ader, à Paris.  La robe rouge que l’artiste porta pour gravir les marches du Festival de Cannes en 1973 avec Ingrid …

Cet article a été publié dans l’édition du Figaro du 01/10/2015 . 79% reste à lire.

Les abonnés liront la suite en cliquant ici : Je suis déjà abonnéJe me connecte 

  

joséphine baker,emmanuel bonini,correspondance,vente aux enchères