Joséphine Baker – Vente d’une correspondance autographe inédite

XVM0132df44-66ba-11e5-80cd-0bae2b3345c5.jpg

Joséphine Baker et son quatrième mari, Jo Bouillon. Crédits photo : T. Bodin 

Une correspondance autographe inédite est mise en vente, le 26 novembre, à Paris. Enquête sur une artiste qui a défrisé la France.

Les stars du show-biz le fascinent. Édith Piaf, Dalida, Brigitte Bardot, Tino Rossi, Mireille Mathieu, Sylvie Vartan, Joséphine Baker: Emmanuel Bonini a écrit une biographie sur chacun. «À chaque fois, j’ai  mené l’enquête , pour rétablir une vérité que je n’avais pas trouvée», souligne-t-il. Ainsi est parue La Véritable Joséphine Baker aux éditions Pygmalion, en 2000. Sa passion pour elle est née le jour où il l’a vue à Bobino. Emmanuel Bonini raconte : «C’était en 1975. Son dernier spectacle. J’avais 10 ans. Je l’ai rencontrée trois semaines avant sa mort.» C’est un fan. Durant quarante ans, il a traqué tout ce qui a pu lui appartenir, costumes de scène, portraits, photos, livres, manuscrits. Mais c’est fini.

«Je suis arrivé au bout du voyage», affirme Emmanuel Bonini. Le 26 novembre, il va se séparer d’une centaine de souvenirs de Joséphine Baker aux enchères, chez Ader, à Paris.  La robe rouge que l’artiste porta pour gravir les marches du Festival de Cannes en 1973 avec Ingrid …

Cet article a été publié dans l’édition du Figaro du 01/10/2015 . 79% reste à lire.

Les abonnés liront la suite en cliquant ici : Je suis déjà abonnéJe me connecte 

  

joséphine baker,emmanuel bonini,correspondance,vente aux enchères

La véritable Dalida

bon3.jpgPrésentation de l’éditeur (2004)

Après avoir vécu une enfance difficile au Caire, des débuts professionnels qui ne la destinaient pas à une carrière de chanteuse et une succession d’amours malheureuses, Iolanda Gigliotti, devenue Dalida, ne connut pourtant jamais le bonheur, même parvenue au sommet de la notoriété.
Au fil des années, elle se retrouva prisonnière d’un entourage qui entendait la façonner à sa guise. Parce qu’elle ne sut jamais lui dire « non » et qu’elle plongea dans une solitude de plus en plus oppressante, elle choisit un jour de s’évader par le suicide. C’était en mai 1987. Pourquoi cet acte définitif ? Quelle femme meurtrie se cacha derrière une artiste admirée dont tout le monde salua le haut degré d’exigence dans le
travail ? Pour comprendre le destin tragique et déconcertant de l’une des stars les plus adulées de la variété française, Emmanuel Bonini a mené une enquête rigoureuse. Il a interrogé des célébrités qui l’ont beaucoup côtoyée (Rika Zaraï, Annie Cordy, Hervé Vilard, Charles Dumont, Michèle Torr, etc.) et rencontré de nombreux et précieux témoins-clés dans les différentes étapes de sa vie qui ont accepté de sortir de l’ombre. Les révélations de son livre ne manqueront pas d’étonner tous ceux qui croyaient connaître une femme pourtant largement racontée dans les colonnes de la presse à sensation.

Voyez aussi le TOP 4 des meilleurs livres consacrés à Dalida (cliquez ici)

dalida,la véritable dalida,emmanuel bonini,biographie

Grande fête donnée à Montmartre, en septembre 2004, pour la sortie du livre « La véritable Dalida ». 

Photo envoyée par Jean-Batiste Casalta. 

dalida,la véritable dalida,emmanuel bonini,biographie

Emmanuel Bonini – Alta Frequenza (Radio Corse)

afc.jpg

Emmanuel Bonini était l’invité d’Alta frequenze, ce 7 janvier 2014,
dans le cadre de l’émission « In Giru ».
Au programme, la présentation de son ouvrage « Le Vrai Tino ».

Pour écouter l’émission, cliquez sur l’image plus haut ou ici : Alta Frequenze « Le vrai Tino ».

Alta, Alta frequenze, Emmanuel Bonini, Tino, Tino Rossi, Radio, Corse, le vrai Tino
Pour lire l’article du blog sur « Le vrai Tino », cliquez sur l’image du livre.

Sylvie Vartan – Vartanian ?

sylvie vartan,emmanuel bonini,le feu sous la glace,vartanian,laurent delahousse,france 23785268420.2.jpg

Invitée de Laurent Delahousse, dimanche, dans le Journal de 20 h de France 2, pour la promotion de son nouvel album, à tendance Country, Sylvie Vartan a repris le journaliste sur son patronyme ; lequel a prononcé le nom de « Vartanian » pour nommer le père de la chanteuse. Sylvie Vartan a alors affirmé que son nom est Vartan. En bon journaliste, Laurent Delahousse avait dû, au préalable, notamment se documenter à l’aide du livre d’Emmanuel Bonini Sylvie Vartan, le feu sous la glace (2004).

Pour lire la suite, cliquez sur l’image ou ici : http://www.armenews.com/article.php3?id_article=93687.

Pour lire la présentation de l’éditeur du « Le feu sous la glace », cliquez ici  : http://emmanuelbonini.skynetblogs.be/archive/2012/08/29/6.html

Emmanuel Bonini sur France Musique (« Etonnez-moi Benoît ») et « Sera Inseme »

img_5215_0.jpg

Une émission spéciale consacrée à Tino Rossi a été diffusée ce 21 décembre 2013 sur France Musique, chez le grand Benoît Duteurtre. 

Pour lire la présentation de l’émission, cliquez ici :
ETONNEZ-MOI BENOIT.

Pour écouter l’émission (podcast), cliquez sur la photo ou ici :
ECOUTER LE DIRECT.

(Podcast disponible jusqu’au 15.09.2016.)

avis_modifié-3.jpg

emmanuel_bonini.jpgPar ailleurs, Emmanuel Bonini était présent le 6 novembre 2013, sur le plateau de « Sera Inseme » (Philippe Martinetti) pour une émission de télé sur Via Stella (chaîne Corse).

Pour voir le site du magazine des idées et de la culture, cliquez sur la photo ou ici :
SERA INSEME.