L’été, les enfants meurent aussi (roman)

jean-jacques goldman,le vent de l'histoire,emmanuel boniniPrésentation de l’éditeur (2011)

Une douleur foudroyante lui traversa la poitrine. Les murs de la chambre se mirent à tourner. Elle lâcha le collier, vacilla et son corps s’en alla rouler sur le plancher, le usage congestionné tourné vers la fenêtre. Au passage, sa tête heurta violemment le rebord du lit en fer forgé. Un bruit assourdissant. 
– Maman ! Maman ! Qu’est-ce qui se passe ?
« Non rien… » Il ne se passait plus rien. L’âme enfin délivrée venait de quitter l’enveloppe qui l’avait trop longtemps retenue.

La saga d’une grande famille corse au siècle dernier. La mort accidentelle de l’un des enfants, en août 1936, va rythmer la vie du foyer.

Ce roman poignant, émouvant nous transporte au coeur de la vie et de la mort avec émotion et gravité. L’auteur est comme touché par la grâce de ses personnages, leur compagnie devient indispensable et la légèreté de la plume augmente encore la magie du texte.

Brigitte Bardot, Par amour… et c’est tout !

51PlTb00u0L__SS500_.jpgPrésentation de l’éditeur (2011)

Phénomène de société et mythe international, à l’occasion de ses 75 ans, Brigitte Bardot revient sur sa vie, ses choix, et sur son parcours de femme hors du commun. Avec sincérité et franchise, Brigitte Bardot a permis à Emmanuel Bonini de recueillir ses déclarations et de répondre point par point à ses nombreux détracteurs. Elle prouve de manière irréfutable que les attaques dont elle fait l’objet ne sont fondées que sur une diabolisation de ce qu’elle est et a toujours représenté : une femme libre de ses engagements et de ses amours. En ouvrant pour la première fois ses archives et en dévoilant en exclusivité des témoignages écrits d’un nombre considérable de personnes, qui l’assure de leur soutien et de leur amitié, dans l’affaire Fogiel notamment, elle montre une facette d’elle-même peu exposée. Derrière le personnage public, se dessine une femme courageuse, sensible, attachante, dans le don de soi permanent. Animée seulement par l’amour.

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

Philippe Chauveau (Web TV culture) :
Emmanuel Bonini, votre nouveau livre Brigitte Bardot- Par amour et c’est tout !aux éditions Alphée. Il y avait eu des biographies précédemment, cette fois-ci il ne s’agit pas d’une biographie. Comment s’est construit ce livre ?

Emmanuel Bonini :
C’est un livre un petit peu spécial. C’est un cri du coeur et de révolte. J’ai connu Brigitte il y a douze ans, de façon épistolaire, je lui avais envoyé un manuscrit sur un chien et un adolescent. Le chien meurt, l’adolescent meurt avec lui, et ce chien c’était mon chien, l’adolescent c’était moi, ce qu’il en reste, et on a lié amitié comme ça. Mon chien s’appelait Prince et tout de suite je lui avais demandé : « Si ce livre vous touche, je serais très heureux et honoré que vous me fassiez la préface ». Cinq jours après, je recevais chez moi une lettre magnifique, une préface sublime, très touchante, et une photo du chien de Brigitte qui s ‘appelait Princesse, c’était un labrador… Coïncidence ? C’était un coup de foudre amical, un coup de coeur.

Philippe Chauveau :
Finalement vous la laissez parler, vous la laissez répondre à ses détracteurs. Volontairement ? Ce sont des entretiens que vous avez retravaillés ?

Emmanuel Bonini :
C’est un live qui est de mon initiative, ce n’est pas un livre de commande de Brigitte, puisque Brigitte n’a besoin de personne pour se défendre. Brigitte n’a pas de comptes à rendre aux humains, elle n’a plus d’illusions sur les humains, mais l’individu la touche, donc ça veut dire qu’elle a encore une capacité d’émerveillement, et en cela elle est restée une enfant, je pense que c’est ce qui la sauve. Je voulais faire ça ; depuis des années j’en parle à Brigitte et j’avais dit à Brigitte l’année dernière : là c’est le moment., « je vais te le rendre cet hommage et de ton vivant parce qu’après quand tu ne seras plus là, tout le monde va s’accaparer Brigitte Bardot », on va raconter n’importe quoi, donc moi j’ai voulu faire ça sous son contrôle, de son vivant, montrer qui elle était. Je lui avais dit ça sera pour ton 75 ème anniversaire par exemple, et je ne savais pas du tout qu’il y avait une grande exposition qui se préparait, et c’est tant mieux puisque ça fait un ensemble de choses.

Philippe Chauveau :
Justement, pourquoi depuis ses premières apparitions devant une caméra à aujourd’hui, suscite-elle toujours autant de haine ?

Emmanuel Bonini :
Elle suscite autant de haine que d’amour, parce qu’elle suscite beaucoup d’amour Brigitte. C’est une fille qui est vraie, naturelle, elle assène des vérités de façon crue, mais comme elle dit « la vérité sort de son puits », donc elle a des idées qu’on n’est pas obligées de partager, mais on n’a pas le droit de la bâillonner, et surtout de la diaboliser comme on le fait maintenant.
Plus on est connu, moins on est connu, c’est connu. Elle a des défauts, mais ce ne sont certainement pas ceux qu’on lui reproche. Le moindre de ses faits et de ses gestes a toujours suscité… Elle s’est toujours bien ou mal débrouillée pour provoquer le scandale ,alors qu’en fait elle met du piment dans les choses, elle aime le piment, elle aime qu’il y ait un peu de piment dans la vie, mais elle n’attire pas forcément ces choses là.

Philippe Chauveau :
Est-ce que ce livre, dans votre parcours, restera un moment-clé ?

Emmanuel Bonini (Brigitte Bardot- Par amour et c’est tout !) : Moment-clé, je ne sais pas. Je ne peux pas présumer de l’avenir mais en tout cas c’est un moment que je vis intensément, je suis heureux de faire ça pour Brigitte. Quand je fais une biographie, pour moi c’est la meilleure, c’est la première et c’est la plus belle et quand j’écris un livre c’est mon dernier enfant, c’est le plus beau. Mais enfin là c’est un petit peu différent, c’est un peu spécial, c’est peut-être un aboutissement et c’est le début, peut-être, de quelque chose. C’est un long accomplissement d’un amour entre elle et moi.

Philippe Chauveau :
Merci beaucoup Emmanuel Bonini. 

Source : Web TV Culture (cliquez ici)

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

Emmanuel Bonini, originaire de Rozazia, a pris le parti de démontrer les idées reçues qui collent à l’icône des années 60. Le récit comporte son lot de recadrages mais aussi de révélations. (Brigitte Bardot au-delà du mythe

A travers les propos rassemblés par Emmanuel Bonini dans ce livre à l’occasion des 75 ans de Brigitte Bardot [1], BB revient sur sa vie, ses choix, et sur son parcours de femme hors du commun. Et, à son habitude, elle ne garde pas sa langue dans sa poche ni ne mâche ses mots. Elle répond point par point à ses détracteurs et s’efforce de démontrer que les attaques dont elle fait l’objet ne sont fondées que sur une diabolisation de ce qu’elle est et a toujours représenté : une femme libre de ses engagements et de ses amours. Brigitte Bardot ouvre ses archives. En dévoilant en exclusivité des témoignages écrits d’un grand nombre de personnes qui l’assurent de leur soutien et de leur amitié, elle montre une facette d’elle-même peu exposée. Derrière le personnage public, se dessine une autre femme. Alors, Brigitte Bardot, par amour…et c’est tout ?
[1] Brigitte Bardot a eu 75 printemps le 28 septembre 2009, la veille de l’ouverture de la première exposition au monde consacrée au mythe BB à Boulogne Billancourt. (Tout sur les Femmes)

emmanuel bonini,brigitte  bardot,bb,par amour et c'est tout,biographie

Web TV Culture
Tout sur les Femmes – Article de Nicole Salez (24 août 2009)
Brigitte Bardot.overblog

La vériable Mireille Mathieu

41BECVEKGKL__SS500_.jpgPrésentation de l’éditeur (2005)

Novembre 1965 : sa voix, son visage et son nom deviennent célèbres en un instant grâce à la télévision où elle remporte la finale du Jeu de la chance, ancêtre de la Star Academy. Elle a 19 ans. Aînée de quatorze enfants, issue d’une famille modeste d’Avignon, elle se retrouve l’héroïne d’un conte de fées. Pour les nostalgiques d’Edith Piaf, disparue quelques mois plus tôt, elle apparaît comme une réincarnation. Et c’est sur ce souvenir que sa carrière grandit peu à peu avant qu’elle ne forge sa véritable image grâce à un magicien nommé Johnny Stark. Ce grand imprésario lui apprend tous les secrets du métier. Sans jamais renier les principes hérités de ses parents mais au prix de nombreux sacrifices et d’un travail forcené, elle réussit à trouver son style propre et, encouragée par des artistes comme Maurice Chevalier et Tino Rossi, elle s’impose au tout premier rang parmi les chanteurs préférés du public français. Pendant vingt-cinq ans, elle ne quitte pas les hit-parades et la télévision et reçoit une quantité impressionnante de récompenses à l’étranger où elle représente de manière idéale  » la chanson française « . Son buste est choisi pour devenir une Marianne de la République. Cependant, la modestie et la timidité qu’elle révèle au cours de ses interviews ne la mettent pas à l’abri des caricatures. Après avoir interrogé de nombreux témoins, Emmanuel Bonini retrace le parcours de cette longue carrière et tente de mettre à jour les secrets d’une personnalité beaucoup plus riche qu’on ne croit.

mireille mathieu,emmanuel bonini,biographie,la véritable mireille mathieu

mireille mathieu,emmanuel bonini,biographie,la véritable mireille mathieu

Lire est un plaisir (journal des chroniqueurs littéraires) – cliquez ici.

mireille mathieu,emmanuel bonini,biographie,la véritable mireille mathieu

mireille mathieu,emmanuel bonini,biographie,la véritable mireille mathieu
mireille mathieu,emmanuel bonini,biographie,la véritable mireille mathieu

Le 1er 45 tours de Mireille Mathieu

Le feu sous la glace – Sylvie Vartan

sylvie vartan,le feu sous la glace,emmanuel bonini,biographie

Présentation de l’éditeur (2004)

Depuis les années soixante, la plus belle pour aller danser porte un prénom : Sylvie. Sylvie, figure de proue mythique du bon vieux temps de feu les Carpentier. Sylvie, présentée en Amérique comme  » le plus beau cadeau de la
France depuis la statue de la Liberté « . Sylvie, déifiée au Japon, ce pays  » porte-bonheur  » où elle rencontra son second mari, un jour de 1981. Sylvie, star internationale aux millions de disques vendus, aux milliers de couvertures de magazines, submergée de prix et de récompenses dont une seule pourtant fit sa fierté et aurait fait pleurer son père une étoile et un petit morceau de ruban rouge piqués sur le revers de son tailleur noir, en 1998, dans un salon de l’Elysée. Sylvie, un prénom rond comme le visage des icônes de Bulgarie, son pays d’origine, un hymne scandé sur tous les airs depuis des générations par les admirateurs de  » La Blonde « , comme la surnomment affectueusement ses fans. Mais connaît-on vraiment Sylvie Vartan, l’idole des jeunes au féminin ? Que sait-on réellement de son mariage avec Johnny, de leurs ruptures fracassantes et de leurs retrouvailles savamment orchestrées ? Comment a-t-elle traversé toutes les modes, troquant sa panoplie yé-yé pour des extravagances de paillettes ? Pourquoi la reine du music-hall n’a-t-elle jamais triomphé au cinéma ? Après des mois d’enquête, ponctués de rencontres et d’interviews inédites, Emmanuel Bonini dresse, pour la première fois, le portait de feu et de glace d’un mythe qui, depuis plus de quarante ans, fait résonner un refrain bulgare dans le cœur des Français. 

Voyez aussi : 
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=93687 
ou
http://emmanuelbonini.skynetblogs.be/archive/2014/01/08/temp-149a9c044d1c84eceb40980c5720641c-8035519.html 

Tino Rossi

Tino Rossi, Emmanuel Bonini, BiographiePrésentation de l’éditeur (2004)

Tino Rossi est né au cœur d’un vieux quartier du port d’Ajaccio en 1907. Sa longue carrière, cinquante ans de chansons et de cinéma, lui a valu tous les honneurs et toutes les récompenses, pour des succès inoubliables comme Petit papa Noël ou Marinella, qui lui conférèrent le titre d' » Empereur de la romance « , de  » Napoléon du disque « . Mais avec une grande intelligence, le chanteur a toujours su éviter les écueils de la gloire, imposant son talent avec panache. Le mystère de Tino c’était sa force, sa force reste un mystère. Un mystère corse. Qui mieux qu’un Ajaccien pouvait comprendre la face cachée de l’artiste sans trahir l’homme ? À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de l’idole, Emmanuel Bonini livre ici la première biographie fouillée de Tino Rossi, à la lumière de nombreux entretiens avec tous ceux qui l’ont côtoyé, mais aussi de documents d’archives, récoltés au cours d’une enquête minutieuse. En se penchant sur la vie du  » d’Artagnan de la chanson « , il révèle un Tino plus méconnu,  » le petit Constantin de jadis « , et fait naître, par les souvenirs évoqués, la fraîcheur de l’authentique et le bonheur de l’inédit

100 images pour une légende – Joséphine Baker

joséphine baker,100,images pour une légende,emmanuel bonini,biographie,album,photosPrésentation de l’éditeur (2001)

Un grand imagier, haut en couleur, mêlant photos, échanges de correspondance, ainsi que documents privés pour la plupart inédits, offrent au lecteur un regard presque intime sur la vie de Joséphine Baker. En donnant une part importante au quotidien de Joséphine sont ainsi évoqués, au-delà de sa carrière, son enfance, les hommes qui ont particulièrement compté pour elle, ou encore ses passions et ses engagements. Mais, auteur et éditeur ont toujours veillé à respecter les limites de la vie privée de Joséphine et à ne livrer aucune image, ni propos qui pourraient porter atteinte à sa mémoire.

Broché
Editeur : La Lauze Editions (1er janvier 2001)
ISBN-10: 291203230X
ISBN-13: 978-2912032300
Dimensions du livre :  30,8 x 18,4 x 1,4 cm

joséphine baker,100,images pour une légende,emmanuel bonini,biographie,album,photos

joséphine baker,100,images pour une légende,emmanuel bonini,biographie,album,photos

TRIBUTE TO JOSEPHINE BAKER par SwahilliFilms

La véritable Romy Schneider

tino rossi,emmanuel bonini,biographietino rossi,emmanuel bonini,biographie

romy schneider,la véritable romay schneider,biographie,emmanuel boniniPrésentation de l’éditeur (2001)

Pour des millions de spectateurs à travers le monde, Romy Schneider et Sissi l’impératrice ne feront jamais qu’une. Mais si les destins singuliers de ces deux femmes présentent de troublantes ressemblances, Romy n’aura de cesse, tout au long de sa carrière, de fuir l’ombre imposante de ce rôle de jeunesse. C’est sa passion ardente pour le jeune Alain Delon qui précipite son envol incertain vers Paris et sa rupture avec l’encombrante Sissi. Elle tourne alors avec les plus grands, de Visconti à Preminger en passant par Welles, mais derrière ces succès, sa vie privée n’est que déceptions…

507737307.11

arton14186Avis de Claire (site Onirik)

De Romy Schneider, nous gardons souvent en mémoire les mêmes images, sa candeur juvénile dans la série des Sissi, le couple glamour qu’elle formait avec Alain Delon, son maillot de bain blanc et sa peau bronzée dans La Piscine, son sourire éclatant lorsqu’elle était avec ses enfants…

Même si l’on doute du fait que ce livre nous présente « la véritable Romy Schneider » – après tout il n’y a qu’elle qui pouvait percer les secrets et les tourments de son coeur – on a quand même le sentiment de l’approcher de près.

Les différents témoignages des proches qui l’ont côtoyée pendant des années, notamment Alain Delon et bien évidemment Daniel Biasini, le père de sa fille Sarah, sont des gages de sérieux.

De son enfance choyée au coeur de l’Autriche, dont elle cherchera pour différentes raisons tout au long de sa vie à s’affranchir, à la quiétude de Boissy-sans-Avoir, où elle est inhumée, on ne peut qu’admirer le combat de cette femme hors du commun, admirablement restitué par Emmanuel Bonini.

Décrite tour à tour comme réservée, extrêmement douée, autoritaire, rêveuse, nul doute qu’elle n’a pas fini de fasciner les cinéphiles du monde entier, d’ailleurs la formidable exposition qui lui était consacrée à Boulogne-Billancourt a eu un incroyable succès.