La vie des autres – Rencontre avec Emmanuel Bonini

45647415_330562054386548_3090378674852069376_n

45558837_330565687719518_4780368148853424128_n

Publicités

Lettres de noblesse à la biographie

b3

Plus bas, un article sympa paru dans « La Presse de la Manche », le dimanche 28 octobre dernier.

Un autre article paraîtra ce lundi dans « Parole de Corse » : un portrait de deux pages dans un magazine hyper classe… Quant à « La Dernière Heure » (Belgique) c’est une question de jours.

EB12

« La véritable Romy Schneider » – Avis de Lectrice

42805534_312552316187522_2506378773180448768_n.jpg

La véritable Romy Schneider de Emmanuel Bonini est bien plus qu’une biographie richement documentée sur une star du cinéma au destin tragique. Résumer ce foisonnant ouvrage de la sorte serait une grosse erreur. Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Bonini s’intéresse de près à une personnalité féminine du milieu artistique dont la vie a été tout l’inverse d’un long fleuve tranquille. Ainsi, après avoir publié chez Pygmalion une « vérité » sur Edith Piaf et une « véritable » Dalida, l’auteur nous relate avec force détails, la vie tourmentée de Romy Schneider, l’actrice au destin maudit.

Pourtant, tout semblait sourire à Romy Schneider sur qui les bonnes fées s’étaient penchées à la naissance, lui octroyant la beauté, le charisme, le charme mais aussi la fragilité. Issue d’une famille d’artistes, dans un contexte historique pesant, Romy Schneider construit sa carrière et sa vie affective avec passion, débordements jusqu’à l’issue tragique qui a fait la une des journaux pendant des mois…

Tout au long de cet ouvrage qui se lit comme une épopée : La véritable Romy Schneider, Emmanuel Bonini s’attache particulièrement à la notion de vérité, aussi bien sur la vie privée et amoureuse de l’artiste que sur sa vie professionnelle et artistique, mais aussi sur le contexte historique et la filiation artistique de la famille de la star. Ce goût immodéré pour la vérité est touchant et contagieux pour le lecteur qui creuse avec l’auteur le sillon parfois tortueux de la face cachée de Romy Schneider dont le parcours de vie était à lui seul, une trame de roman.

La véritable Romy Schneider de Emmanuel Bonini, une biographie remplie de révélations sur une des actrices les plus emblématiques du XXème siècle, assurémment la toute dernière star iconique et inoubliable du cinéma européen.

Source : FranceInfo – Alissah – 18.10.2018

Romy Schneider & L’inoubliable Sissi

26229295-27065000

Emmanuel Bonini revient sur l’inoubliable Sissi : La véritable Romy Schneider

Rédigé par José Fanchi le lund 8 octobre 2018.

1cf92-4194811858-6

Enfant d’Ajaccio…Et de Rosazia, passionné, cultivé, il est sans doute l’un des grands biographes français des personnalités du monde du spectacle. Il travaille d’arrache-pied sur son sujet mais sa qualité première est la recherche de la vérité. Il s’est essayé à plusieurs biographies d’artistes célèbres avec succès et si Bernard Pivot l’a remarqué, ce n’est pas le fait du hasard. Le jeune auteur, après des années de recherches, a réussi à assembler toutes les pièces de cette vie tourmentée qu’a connue l’actrice de « la piscine » jusque dans les détails qui mènent au récit de la légendaire Sissi. Elle aurait eu 80 ans.

Sacré Emmanuel Bonini. Profondément corse au plus profond de son âme, curieux de tout jusque dans ses voyages, il ne pouvait qu’aimer la rencontre, l’échange et l’étude du personnage. Il a pleinement mis à profit ses nombreux voyages et bénéficié de son métier de stewart pour sillonner le monde et collecter une multitude d’informations. Il n’est que de se rappeler sa fascination pour Joséphine Baker, dont la biographie reste une référence. Reconnu par la critique, Emmanuel Bonini se lance dans l’écriture de biographies avec Dalida, Edith Piaf, Romy Schneider entre autres. En 2009, Emmanuel Bonini publie Brigitte Bardot, « par amour et c’est tout », livre inspiré de ses rencontres et correspondances avec la star.

Revenir pour plus de vérité…
Dans la même année, en 2013, Emmanuel sort deux ouvrages dont le remarquable « Le vrai Tino Rossi » et « Goldman en lumières » du plus bel effet. Ses recherches l’ont poussé à revenir sur des vérités, des faits réels pour mieux situer les personnages, une sorte de mise au point définitive. Il le dit lui-même :
« J’ai appris beaucoup de choses, trop de choses qui m’ont poussé à revenir dans le détail pour mieux situer la personnalité d’une grande dame comme Romy Schneider. Il manquait  ces choses là car j’avais écris un peu dans l’urgence, c’était une commande à la base. Lors de certaines de mes signatures, j’ai rencontré beaucoup de monde et bon nombre de personnes m’ont rapporté des témoignages, sur elle et sur sa mère notamment. Il fallait remettre un peu d’ordre dans tout cela, raison pour laquelle j’ai voulu revenir sur cette fabuleuse actrice mais aussi sur la conduite infecte d’Alain Delon envers elle. Des témoignages édifiants…Il fallait impérativement revenir sur la vie de cette délicieuse artiste que je compare chez les hommes à Patrick Dewaere. »
Emmanuel voue une véritable admiration à l’actrice, qu’il juge sensible et la qualifié de « cicatrice ambulante » car elle était fragile, ce sont toujours celles-là qui foutent le camp et moi je vais volontiers vers les gens qui souffrent » lâche-t-il avec beaucoup de tristesse dans le ton.
« J’ai une fascination pour l’histoire, la biographie c’est de l’histoire de toute façon. A partir du moment où l’on raconte des choses qui sont passées, advenues, c’est de l’histoire. Je suis fasciné aussi par le spectacle, je suis très attiré par les fortes personnalités, par les destins un peu…Pas cassés ! Mais par les personnes sensibles, qui ont une âme, qui savent ce que souffrance veut dire. Et qui pour autant n’en deviennent pas des monstres d’égocentrisme et de dureté. »

Emmanuel Bonini revient sur l’inoubliable Sissi : La véritable Romy Schneider
La belle Romy
Romy Schneider n’a pas vingt ans lorsqu’elle obtient une notoriété internationale, grâce à son rôle inoubliable dans Sissi. Enfermée dès lors dans des emplois stéréotypés, elle va devoir lutter pour casser son image. Des maîtres tels que Luchino Visconti, Orson Welles ou Otto Preminger vont l’y aider, mais le chemin sera long. C’est la France qui va finalement offrir à Romy l’épanouissement professionnel auquel elle aspirait. De La Piscine à La Passante du Sans-Souci en passant par César et Rosalie, Le Train ou Le Vieux Fusil, la comédienne va révéler toutes les facettes d’un talent unique. Sa collaboration avec Claude Sautet terminera de la hisser au sommet. Sa vie privée ne sera pas du même ordre. Tourmentée et extrêmement vulnérable, Romy mène sa vie sans tiédeur ni concessions et cette soif d’absolu va la conduire au désastre.
Abandons, trahisons, escroqueries, rien ne lui sera épargné. En manque continuel d’affection et incapable de se remettre en question, elle cherchera son salut dans l’alcool et les « médicaments », jusqu’à la mort tragique de son fils de quatorze ans, qui aura raison de ses dernières forces. De nombreux témoignages et documents inédits viennent éclairer d’un jour nouveau le destin de cette immense actrice.
De ses amours fatales avec Alain Delon aux paradoxes d’une femme brûlée, Emmanuel Bonini n’occulte rien. Romy Schneider revit ici telle qu’elle ne cessa jamais d’être : fière, libre, rayonnante et profondément malheureuse.
« La véritable Romy Schneider » des Editions Pygmalion est dans les librairies depuis trois semaines.
J. F.